vendredi 5 juillet 2019

Recette - Cake aux abricots et amandes

(Recette recommandée par Karine Fablef)




 Ingrédients
200 g de farine,
100 g de sucre en poudre,
100 g de beurre,
1 dl de lait,
3 œufs,
1 sachet de levure chimique,
1 sachet de sucre vanillé,
1 pincée de sel,
6 petits abricots,
50 g d'amandes effilées.

Temps total 55 min
(préparation 15 min, cuisson 40 min)

Préparation
Mettre dans un saladier la farine, le sucre, le sel, la levure et le sucre vanillé. Mélanger. Ajouter les œufs et mélanger ; ajouter le beurre fondu et le lait et mélanger le tout afin d’avoir une pâte homogène. Couper les abricots en 6 et les ajouter à la préparation. Incorporer la moitié des amandes effilées.
Préchauffer le four 10 min à 180 °C. Beurrer un moule à cake et verser la préparation. Faire cuire au four à 160°C (therm 5-6) pendant 20 à 30 min. Vérifier la cuisson en piquant un couteau au centre du gâteau : le couteau doit ressortir sec.
Démouler dès la sortie du four et parsemer du reste des amandes.
Bonne dégustation.

Le coin culture : les activités de la bibliothèque (juillet 2019)

(par Françoise LAFAGE) 
 




 Ateliers d'écriture 


la saison 2019 a connu un premier semestre très actif. Participation aux ateliers liés au salon du polar restitués à tous grâce à la brochure éditée dans le cadre du « Festival des Littératures Noires Sociales et Policières » de Besançon des 11 et 12 mai, dont un exemplaire est déposé à la bibliothèque, (comme celui sur « Le Voyage », des ateliers de 2018 dans le cadre de l’exposition « Murs et Merveilles » à Champlitte), avec les mêmes intervenants sous les mêmes auspices organisés en partenariat entre Lune de Plume (Claire Eustache) et la médiathèque départementale de Vesoul). Depuis mars, une fois par mois, un atelier d'écriture a lieu dans un village haut-saônois, à Fouvent, Fédry ou Noidans-Le-Ferroux au sein des bibliothèques municipales sous la direction bienveillante de Claire Eustache.






Les thèmes déjà traités : « Niquedouille » ou « Histoires de cœur » ou encore «objets inanimés.... » se sont déroulés avec beaucoup de joies et de créativité.

Atelier mensuel à Fédry :
Date : mardi 9 juillet 2019
Durée/horaires : 14h-16h
Lieu: Bibliothèque de Fédry
Tarifs: Gratuit sur inscription
(www.lunedeplume.fr et www.haute-saone.fr)



Petits plants bien réussis !

La grainothèque est active, sans toutefois dépasser la ceinture communale. Les échanges de plants nés des semis de février/mars ont été effectués dans la cour de la Mairie le 19 mai avec, au premier rang les tomates anciennes Noires de Crimée qui ont bien pris.... Photo B. Mozer.

Etape suivante : dans nos assiettes...

 

La vie dans le village, et autour du village (juillet 2019)





Sports
Salomé FOURNIER est pour l’année 2018 Vice-Championne d’Europe junior en planche-à-voile !







Félicitations !

Château
  
le 11 mai 2019 un groupe de plus de 60 membres des VMF, Vieilles Maisons Françaises, a fait escale à Fédry pour visiter le château. Venu de Ray-sur-Saône, de l’abbaye de Neuvelle-la-Charité, leur parcours se terminait par Vauconcourt , en passant par Fédry où ils furent reçus par Christiane, Michel-Bernard, Catherine de Vregille et leur fils Simon-Pierre. Pendant la première partie de la visite Simon-Pierre leur fit un rapide rappel historique de la région puis de cette demeure qui est dans la famille depuis 1750. Transmise depuis sept générations par les femmes il rappela les noms des familles qui s’y sont succédées et dont nous retrouvons les noms dans le cimetière de notre village : Henrion de Magnoncourt, Magdelaine, Montendre, d’Esmond, Mollan, de Germay, enfin de Vregille. 



 



Le site de la propriété se trouve sur l’emplacement du château moyenâgeux qui fut détruit après la révolution et dont il reste encore comme vestige une tour ainsi que l’ancien pigeonnier maintenant intégré dans la demeure actuelle qui fut construite en plusieurs étapes, ainsi que les corps de ferme remarquables, du 18ème au 19ème siècle. La famille de Vregille entretient et restaure progressivement ce lieu, il y a un an se terminait des travaux d’ampleur pour la réfection de la toiture. Nous sommes heureux qu’au cœur de notre village soit ainsi entretenu et mis en valeur ce site historique.





Une belle visite inattendue
 séquence émotion pour madame MORTIER ce 7 avril 2019. Accompagnée de sa fille Marie-Claude, l’institutrice des plus anciens Fédrysiens a toujours autant de plaisir à 97 ans à revenir voir comme elle dit « mon école de Fédry où j’ai enseigné à 35 ou 40 élèves de 4 à 14 ans de 1948 à 1963. Nostalgie, mais bon souvenir ». 



Nous souhaitons à madame MORTIER, native de Fédry (en photo, repère 18 dans le bulletin n°8) de continuer à venir se ressourcer dans « son école ». Cette visite a été pour elle l’occasion d’admirer le travail d’Anaïs LEGRAND, vitrailliste. Sa mémoire infaillible lui a permis de rappeler qu’un sabotier était installé autrefois dans la maison d’Anaïs et qu’elle a porté des sabots réalisés par ses soins. 



Nécrologie
le 17 avril 2019, madame Yolande SYLVESTRE et le 12 mai 2019, monsieur Bernard DEROSE nous ont quittés. Nous présentons nos condoléances aux familles.

Animations du comité « Fédry en Fêtes » (juillet 2019)

(par Michel LAMBERT, président de l’association)


 L’association Fédry en Fêtes, comme chaque année depuis maintenant 5 ans, a organisé la « fête des Voisins » le 24 mai dernier. Ce fut un soirée réussie, conviviale où près de 60 Fédrysiennes et Fédrysiens, sont venus passer un moment d’échange et de retrouvaille. Nous en avons profité pour accueillir 8 nouveaux habitants de notre village, et faire plus ample connaissance. Après un pot pris sous chapiteau, dans la salle de convivialité, la découverte des spécialités culinaires de chacun a été bien appréciée. 



Puis ce fut, le 23 juin, la 5ème «Fête de la Musique». Animée par nos très dynamiques amis Fabienne et Sylvain «Les Running Stones» accompagnés par une virtuose de l’accordéon «Amélie Noblot-Rouvière» et du duo extraordinaire batterie-guitare «Bon Job». Là encore une très belle réussite, le soleil était de la partie, les rythmes des guitares, de la batterie et de l’accordéon ont su entraîner les nombreux spectateurs, installés sous chapiteaux ou sous les tilleuls où ils recherchaient la fraîcheur. Mais un buffet-buvette bien achalandé, servi par les membres de l’association, les attendait afin de tous les satisfaire, et ce fut le cas. Je n’oublie pas de remercier l’ensemble des membres de notre Association, qui participe activement à l’organisation de nos événements, et sans qui rien ne serait possible. 



 
Notez d’ores et déjà la prochaine date, Dimanche 25 Août, le 1er «Marché Gourmand et Vide Grenier» où nous réunirons, d’une part sur l’esplanade de la Mairie, de nombreux producteurs locaux qui nous présenteront leurs produits, et dans les rues un vide grenier où vous êtes toutes et tous conviés à venir exposer. Prenez contact dès maintenant.

Informations pratiques (juillet 2019)

La pyrale du buis :
 (source FREDON Franche-Comté)
En 2013, elle fait son apparition en Franche-Comté dans le Jura. En 2015, la chenille et ses dégâts sont signalés dans tous les départements de Franche-Comté.
Le cycle de la pyrale dure de 28 à 35 jours. Les œufs éclosent au bout de 3 à 5 jours. Les points noirs vus sur les feuilles correspondent aux têtes des larves sur le point d’éclore. Le cycle de la larve est de 20 à 25 jours (5 à 7 stades, longueur 5 mm), la chrysalide 10 jours. Adultes, ce sont des papillons nocturnes.
Vol de mai à septembre, est visible tout l’été. Ses ailes sont blanches, translucides bordées de brun. Son envergure varie de 3,6 à 4,4 cm. Les mâles et les femelles sont quasiment semblables. 
 

Les œufs sont déposés sur la face inférieure des feuilles, d’abord blancs puis noirs. La larve est visible toute l’année. Sa tête est noire et luisante, son corps vert clair est strié de bandes vert foncé. Les chenilles défoliatrices passent par 5 stades larvaires, elles atteignent leur taille maximale en un mois. La nymphose va ensuite commencer : la chenille cesse de s’alimenter et cherche un lieu à sa convenance pour tisser son cocon au milieu des feuillages. Trois semaines seront en moyenne nécessaires pour donner vie au papilllon.
Dégâts : les chenilles se nourrissent en premier lieu des feuilles situées au coeur des buis et décapent la surface inférieure des feuilles ; au cours de la saison, les dégâts deviennent visibles de l’extérieur avec l’arrivée de la deuxième génération, ce qui peut conduire au dépérissement du buis. Les larves plus âgées se nourrissent de l’ensemble des tissus de la feuille ne laissant que les nervures. L’aspect esthétique du buis est alors impacté par un brunissement du feuillage, par la présence de fils de soie et de déjections vertes, et de mues successives des larves au pied des buis. Les dégâts occasionnés sur les buis sont pérennes car les buis sont persistants.





Informations municipales (juillet 2019)



Réfection de la toiture du clocher : comme vous avez pu le constater, ces travaux ont débuté le 3 juin avec une fin de chantier prévue le 21 juin 2019. A ces travaux indispensables pour la partie zinguerie (en très mauvais état), le conseil municipal a décidé le remplacement de la toiture du clocher (datant des années 1950) et de certaines pièces de la charpente. En effet, quelques signes de faiblesse étant apparus au niveau de la fixation des tuiles, il était opportun de profiter de la mise en place de l’échafaudage (coût : 8500 € HT) pour refaire la totalité de la toiture. La croix en contraste sur la façade sud sera refaite. Les travaux sont réalisés par l’entreprise CARREY de Lavoncourt. Le montant total des travaux est de 32 192 € HT. Sont attendues les subventions de 9 657 € HT par la DETR et de 4 824 € HT par le CD70.

Le mot du maire (juillet 2019)

(par Jean ROBLET)
Comme les habitués du journal «L’Est Républicain» ont pu le lire, j’ai exprimé ma colère devant le comportement des individus sans scrupule qui ont volé la plupart des fleurs qui avaient été mises en place par des bénévoles dévoués. Hormis l’aspect financier, je retiens le côté sentimental dans ces faits inqualifiables puisqu’une partie de ces fleurs avait été offerte par des personnes en mémoire de Ginette CAYROL, ancienne vice-présidente de l’association «Fédry en fêtes». Dans ce moment de découragement bien compréhensible, il faut retenir le geste commercial des «Serres Chevalier » de Soing qui ont remplacé gratuitement les fleurs volées. Grand merci à eux.


Au seuil de ce nouvel été, je vous invite, dans la perspective d’épisodes éventuels de canicule, à économiser l’eau en ayant des comportements responsables. «On ne gâche pas» pour reprendre une expression d’un ancien entraîneur de football!
En cette fin d’année scolaire, je souhaite pleine réussite dans leurs examens ou concours à nos collégiens, lycéens et étudiants.